Musiciens

Adélaïde Songeons – trombone : Elle obtient son bac TMD (Technique de la Musique et de la Danse) à Reims et sa licence en Musique-Musicologie à l’Université Paris IV – Sorbonne. Diplômée en Classique et en Jazz des conservatoires de Reims et Cachan, elle joue avec divers groupes, allant du jazz (Wood & Brass Quintet / Gil Evans Paris Workshop ), au reggae (Moonlight Ska Band / Roots Attack ) ; du hip hop (Les Mains Sales) à la salsa. En 2013, elle intègre le groupe mythique FFF. Sidewoman compétente, on la retrouve plus récemment avec Nish Wadada, chanteuse cap-verdienne. Elle accompagne le groupe De La Soul depuis décembre 2016. En 2019, elle accompagne la tournée de Guts et les Akaras de Scoville. Elle crée en 2017 son groupe, The Guardians et arrange et dirige la fanfare afro-féministe 30 nuances de noir(e)s.

Valentine Jé – flûtes, chant: Après des études au CNR de Lyon, Valentine Jé poursuit un chemin littéraire avant de revenir à la musique par le biais du jazz et des musiques improvisées. Elle obtient son DEM jazz en 2018 et se perfectionne au Centre des Musiques Didier Lockwood où elle poursuit sa formation auprès de Stéphane Guillaume, André Charlier, Benoît Sourisse… Elle se produit avec la chanteuse Ellinoa dans le cadre d’un hommage à Bjork, avec le Snap Orchestra – sextet de musique instrumentale improvisée, avec la chanteuse folk Lehna. Elle écrit et accompagne différentes formes dramaturgiques : ciné-concert autour de Buster Keaton avec le Snap Orchestra, contes musicaux avec Les Contes Clémentine et la pièce de théâtre franco-kabyle Dihya de la compagnie Dassyne (93).

Matthieu TRUFFINET – piano: Après une formation classique, Matthieu Truffinet se forme au piano jazz avec Patrick Cabon au CRD de Cachan, puis actuellement avec Yvan Robillard au CRR de Paris. Il accorde dans son travail une forte place à la composition et l’arrangement en se formant en jazz avec Carine Bonnefoy et Pierre Bertrand, ainsi qu’en écriture classique avec notamment David Lampell et en électroacoustique avec Paul Ramage. Il est titulaire d’une licence en Musicologie à Paris IV. Pianiste au sein de divers projets gravitant autour du jazz et des musiques urbaines dont le Snap Orchestra ensemble et Student Kay (hip hop/R’n’B), Matthieu travaille également en tant que compositeur pour de la musique à l’image (en 2016 composition et enregistrement de Lorraine ne sait pas chanter, court métrage comédie musicale notamment subventionné par France 2 et le CNC) de la musique contemporaine (commande de pièces pédagogiques de l’ARIAM et du conservatoire de Livry Gargan ainsi que du Conservatoire de Chatenay Malabry) et de la musique de scène (en en 2017, co-auteur, compositeur et pianiste live de « Chute d’un aéroplane » avec la troupe Rhinocéros).

Thibaut AGUIR – basse: Il commence la musique en autodidacte en jouant de la basse et la guitare au sein d’un groupe de rock. Il intègre ensuite l’école ATLA en musiques actuelles. La découverte du jazz le fait passer à la contrebasse. Il entre au Conservatoire de de Cachan pour étudier avec Patrick Soler et travailler l’écriture et l’arrangement avec Carine Bonnefoy.  Il se produit en tant que guitariste dans le groupe de métal Cowards, avec le groupe de rock Parween comme bassiste. A la contrebasse il joue avec l’artiste de chanson française Titus d’enfer et dans deux projets jazz dont Forswing un quartet qui mélange le jazz manouche, le swing et le klezmer.

Nicolas MARTINEZ – batterie: Nicolas commence la batterie en formant son premier groupe de rock garage à 11 ans. Par la suite il se forme à l’école de batterie Dante Agostini, puis complète son éducation de musicien en intégrant le conservatoire de Cachan d’où il ressort avec le D.E.M jazz. Il se perfectionne avec les batteurs André Charlier à l’école de musique Didier Lockwood et le jazzman Olivier Robin. Nicolas développe un intérêt particulier pour la percussion et la danse africaine, il se forme et joue auprès de musiciens traditionnels d’Afrique de l’ouest (Mohamed Dabo) et d’Afrique central Kalo Tshiekela), complète sa formation de musicien auprès de musiciens de différents horizons et y apprend les rudiments du chant, de la danse, de la guitare et de la guitare bass. Toutes ces rencontrent alimentent son jeu de batterie. Aujourd’hui, Nicolas joue batterie et percussions dans des formations gravitants autours du jazz (Trillo de Angelis Quartet), du groove(Kudiwa, Isabelle Mienandi), de la world (Luna Silva, Selkies) ou de la chanson française (Lehna, Pascal Olivese)

Olga Amelchenko – saxophone: Olga Amelchenko est née en 1988 en Russie. Elle étudie au Collège de musique d’Abakan. Après une année passée à étudier la direction de choeur, elle passe au saxophone. En 2006, elle étudie le jazz au conservatoire de Novosibirsk. Elle obtient son diplôme en 2010 et étudie le saxophone classique pour approfondir ses connaissances de l’instrument. En 2012, elle déménage à Cologne où elle étudie pendant deux ans à la «Hochschule for Musik und Tanz» avec Wolfgang Engstfeld. Elle suit un programme de maîtrise d’arrangement et de composition à l’Institut Jazz de Berlin où avec des professeurs tels que Peter Weniger, Greg Cohen et John Hollenbeck. Rassemblant les expériences de ses études, de ses concerts et de ses tournées dans toute l’Europe, Olga Amelchenko est maintenant impliquée dans la scène jazz européenne, où elle combine des collaborations musicales et ses projets personnels.

Flora Bonnet – trombone: Flora Bonnet commence le tuba à  8 ans et le trombone classique à 13 au Conservatoire de Vannes, en Bretagne, avant de rejoindre le cursus jazz du CMA 9 à Paris, 10 ans plus tard, où elle étudie au Big band du CRR dirigé par Pierre Bertrand et dans la classe de Denis Leloup.  Elle joue dans des projets variés allant du duo à l’orchestre. On peut la voir et l’entendre sur scène ou dans la rue mais aussi au théâtre (Théâtre du ChâteletThéâtre de la VilleTedX), à la télé (Canal+Le petit JournalCatherine et Liliane), à la radio (France CultureFIPRFI) ou même au cinéma (Nos années folles de A. Téchiné). Elle se produit dans de nombreux Brass band (Grizz-liHaut DébitLes Lapins SuperstarsSoul Peanuts Hip-hop…) et dans des salles comme la Philharmonie de Paris, le New MorningSunset-Sunside , Studio de l’ermitage, ou dans des festivals tels que Art Rock aux côtés de la chanteuse Nili Hadida (Lily Wood & the Pricks), Jazz Altitude à Briançon ou le Dublin Race Ships. Elle affectionne aussi le jazz, la pop, le rock ou parfois les 3 en même temps (HumphLa MoucheGrizz-li…) sans oublier le reggae rock steady  (Natty Princess) et l’afrobeat (Bim Bam Orchestra). Elle participe à des performances (Palais de Tokyo,Madison Bycroft) et intègre la création d’un spectacle participatif d’improvisation (Les Cuizines, Paul B, File 7), avec le Snap Orchestra.